Paradis

RÉNOVATION D’UN APPARTEMENT – PARIS 10

  • Rue de Paradis
  • Rue de Paradis
  • Rue de Paradis
  • Rue de Paradis
  • Rue de Paradis
  • Rue de Paradis
  • Rue de Paradis
  • Rue de Paradis
  • Rue de Paradis
  • Rue de Paradis
  • AVANT

    AVANT

  • APRES

    APRES

Cliquez ici pour découvrir les photos du projet avant-après

Cliquez ici, ici, iciiciiciici, ici et  pour découvrir les publications du projet

L’AGENCEMENT /  Le projet a consister en une réhabilitation lourde d’un appartement laissé à l’abandon. Celui-ci présentait de nombreux défauts autant sur le plan de l’organisation spatial que structurel.

Le mur porteur ayant subi un affaissement au niveau du sous sol avait totalement incliné une grande partie de l’appartement. Pour remédier à cela, un faux plancher ainsi qu’un faux plafond ont été mis en place dans la pièce principale qui allait devenir la zone jour. Afin de conserver les stigmates de cette histoire, le plafond et le plancher n’ont pas été tirés jusqu’au bout, créant ainsi une corniche lumineuse d’une part et une cuvette au sol d’autre part. Des panneaux de plexiglas ont été mis en place mais ils sont interchangeables avec d’autres matériaux: du tripli notamment ou des bacs à fleur au grès de l’humeur des habitants. La cuisine a été conçue tel un écrin dans une ancienne zone de circulation. Une grande ouverture sur l’entrée et la mise en place d’un miroir apporte la lumière naturelle et la sensation d’être dans une vrai pièce. Aux vues de la petitesse de la cuisine, deux blocs ont été fabriqués sur roulette afin de pouvoir les disposer selon plusieurs configurations. Un grand rangement reprenant les lignes du poêle finlandais existant a été dessiné, la chaudière s’y niche également.

La zone nuit a été pensé en fonction de l’orientation de celle-ci. Les nombreuse fenêtres donnant sur rue se situant au nord alors que celles donnant sur cour se situant au sud ont contraint à une explosion des volumes créant ainsi une transversalité systématique: la cloison séparative du bureau a été adjointe d’une grande verrière tandis que celle de la chambre-salle de bain a été largement percée. Une grande penderie aux volumes de différentes profondeurs a été dessinée sur mesure afin de ne pas perturber la fenêtre. Une bibliothèque ainsi qu’un banc l’ont été de même dans la chambre. Des volets intérieurs en MDF peint ont été posés dans cette zone ou les plafonds composés de poutres ont été révélés afin d’apporter une note chaleureuse.

LES MATÉRIAUX / Les matériaux et les couleurs ont été choisi afin de souligner l’histoire du projet. Un parquet clair en chêne massif provenant de chez Autrement les sol a été mis en place dans la zone jour afin de contraster avec l’ancien parquet conservé dans la zone nuit. La cuisine Ikea a été habillé d’un matériaux a priori pauvre: l’OSB. Celui ci mis en contraste avec les carreaux en zellige de chez Emeri retrouve un nouvel esthétique. Les menuiseries ont été peintes pour la plupart en Downpipe de chez Farrow and ball. Les tomettes se situant anciennement dans une zone de circulation ont été posées dans l’entrée, celles ci contraste avec la large ouverture sur la cuisine peinte en rouge. Les carreaux vert pomme Bisazza de la salle de bain tranchent avec le gris du béton ciré au sol

INFOS / 100 m² HABITABLE 100 000E de budget équipements et honoraires compris